Accueil Conseil Permanent de la Comptabilité | Revue de presse économique du 27 Avril 2015
Revue de presse économique 27 Avril 2015

L’actualité économique est en veilleuse, en ce début  de semaine dans la plupart des journaux parus dans la capitale. Néanmoins, quelques tabloïds lui ont consacré des titres.Vous le savez, une délégation congolaise conduite par le Ministre des Fiances a séjourné, du 15 au 20 avril dernier à Washington pour participer aux Assemblées Générales du Fmi et de la BM. Ce fut l’occasion, indique le Potentiel, de solliciter l’appui de ces deux Institutions de Breton Wood pour la dédollarisation de l’économie congolaise. A en croire le Gouverneur de la BCC, «  les réformes liées à la dédollarisation ont déjà été entreprises et que la BCC n’attend plus qu’un financement de la BM pour les rendre opérationnelles ».

« Grincements de dents au gouvernement : MATATA  bloque les dépenses de ses Ministres », titre le site 7sur7.cd.  Adieu donc la dolce vitae au frais de l’Etat. Voyages de complaisance et frais de mission plantureux notamment, jeu favori de leurs « excellences » ministres, pour gaspiller l’argent public et s’enrichir en même temps. Tous ces frais  sont désormais très encadrés par le Premier Ministre. Augustin MATATA  PONYO  vient d’opérer un tour de vis financier en soumettant toutes les dépenses des membres de son gouvernement à son autorisation préalable. Hormis les dépenses relatives  au fonctionnement-plafonnées à 15.000 USD $ par cabinet ministériel chaque mois- et celles relatives aux rémunérations, toutes les autres dépenses sont désormais soumises à l’approbation préalable du Chef de l’Exécutif. « Le mécontentement est général au sein du gouvernement où beaucoup des ministres projetaient de tirer leur épingle du jeu, financièrement parlant, en organisant des séminaires par ci et des forums par là », conclut l’article du site.

De retour à Kinshasa, le Ministre des Finances était devant les Sénateurs. Henri YAV MULANG devait s’expliquer sur les 15 millions USD que réclame «  Omari Oil Sprl » au Trésor public dans le cadre de la liquidation de la Banque Congolaise  tombée, depuis, en faillite. Réponse de l’argentier national : il s’agit simplement d’une arnaque internationale alors que « Omari Oil Sprl » veut toucher ladite somme que sa compagnie n’a jamais encaissée dans son compte logé à la BC. Plus de détails à lire dans Forum des As,  l’Expression et le Soft International.

L’Observateur annonce la tenue prochaine à l’UNIKIN d’une conférence sur le climat des Affaires en RDC. A l’initiative de l’Institut Congolais d’Etudes Stratégiques et Environnementales. Enjeu : réfléchir sur les efforts que doivent fournir les autorités congolaises en vue d’attirer le plus grand nombre d’investisseurs possibles.

LUTONDE MWENE BATENDE Sandrine

 

Services en ligne